21/01/2007

L'Europe panse ses plaies et fait les comptes après la tempête


L'Europe pansait ses plaies, samedi, après la forte tempête qui a causé depuis jeudi la mort d'au moins 45 personnes et des dégâts importants. Le continent européen s'est réveillé samedi sous un vent léger, soufflant parfois encore en rafales aux Pays-Bas, mais sans comparaison avec les bourrasques qui ont grimpé jusqu'à 200 km/h en certains endroits. Seule la mer paraissait encore déchaînée, perturbant le remorquage commencé jeudi du porte-conteneurs britannique MSC Napoli, alors en perdition à l'entrée de la Manche.

Victimes
Attendu à Portland (Dorset, sud) samedi vers 11H00, il ne devrait y arriver que dimanche, ont indiqué les garde-côtes, soulignant que des vents de force 8 à 9 devraient souffler sur la zone dans la journée. Il transporte notamment près de 1.700 tonnes de matières considérées comme toxiques dans certains de ses 2.394 conteneurs. Ses 26 hommes d'équipage ont pu être sauvés.

Mais le bilan humain de la tempête est élevé: au moins 45 personnes ont trouvé la mort. La Grande-Bretagne, qui a connu sa pire tempête depuis 17 ans avec des vents à 160 km/h, a payé le plus lourd tribut avec au moins treize personnes tuées. Onze personnes sont mortes en Allemagne, sept aux Pays-Bas, six en Pologne, quatre en République tchèque, trois en France et deux en Belgique.

Dégâts
Baptisée Kyrill, la tempête a laissé dans son sillage pour plusieurs centaines de millions d'euros de dégâts dans les infrastructures, notamment les réseaux de transport et les bâtiments. Près de 12.000 foyers restaient sans électricité samedi matin dans l'est de l'Allemagne. Au total, 60.000 foyers avaient été déconnectés par la tempête.

En République Tchèque, la tempête a privé un million de foyers d'électricité et a également fait des ravages (des millions de mètres cubes, selon l'Office national des forêts) dans les forêts du pays. En Pologne, 800.000 foyers n'avaient plus d'électricité vendredi après-midi mais les sapeurs pompiers n'étaient pas en mesure de faire un point sur la situation samedi matin. Le nouveau terminal de l'aéroport international Okecia à Varsovie a notamment été endommagé, et a été partiellement fermé.

Coût
Plus de 200 toits ont été arrachés et 150.000 personnes privées d'électricité en Autriche et, au Pays de Galles, ce sont 30.000 foyers qui ont été privés d'électricité, l'aéroport d'Amsterdam-Schipol a été endommagé et le trafic aérien a été perturbé dans les aéroports londoniens d'Heathrow et Gatwick.

Le coût total n'a pas encore été déterminé, mais certaines organisations d'assureurs commencent à évaluer leur exposition, comme en Allemagne où la facture est estimée à environ 1 milliard d'euros, aux Pays-Bas où elle pourrait grimper à 200 millions d'euros et en Belgique, 100 millions d'euros.

11:29 Écrit par David Kever dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.